En ces doux passe-temps

La musique et les divertissements à la cour de France des 16eet 17esiècles ont réjoui les aristocrates. Les compositeurs attitrés à la cour prenaient grand soin de créer des chansons pour 4 ou 5 voix dont les textes se devaient d’être faciles à comprendre, reflétaient le quotidien de la noblesse et racontaient les joies et les peines que procurent l’amour et les plaisirs.

J’ay pris amours propose un concert rappelant ces soirées festives entre ballets et chansons à plaisir, où les voix seront accompagnées aux cromornes, flûtes, luth, viole de gambe et violon. L’extrait suivant, tiré d’une des pièces au programme, illustre bien la teneur de cet événement à ne pas manquer :

« Nos esprits libres et contents,

Vivent en ces doux passe-temps.

Et par de si chastes plaisirs,

Bannissent tous autres désirs.

 

La danse, la chasse et les bois,

Nous rendent exemptes des lois

Et des misères dont l’Amour

Afflige les cœurs de la Cour. »

 

Adultes : 20 $ en prévente      25 $ à la porte

Étudiants : 5 $

Enfants de 12 ans et moins : Gratuit

Billets en vente sur :  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *